image1

rêve éveillé libreOlivier Groscaux
Psy Praticien diplômé EREL

Découvrir la méthode

Françoise Dolto disait du rêve éveillé : du dessin pour les adultes.

C’est exactement cela, car un rêve éveillé est une création de l’imaginaire, qui permet d’accéder à des contenus profonds, en soi. Or si le dessin est constitué de traits, de couleurs, de taches... les symboles du rêve sont eux aussi des images, des représentations, qui disent, à leur manière, ce que l’on ne saurait dire autrement.

La psychothérapie par le rêve permet ainsi d’exprimer les douleurs vécues dans le passé (dans une logique freudienne), mais aussi des attentes et poussées inconscientes (signes de la fonction transcendante théorisée par Jung).

En notant que toute expérience imaginaire a les mêmes répercutions neuronales qu’une expérience dans la vie de tous les jours : on comprend toute la puissance de la méthode qui permet de rêver son présent et donc son avenir.

La première séance de découverte de la méthode est gratuite, je me tiens également à votre disposition pour vous apporter toutes les informations souhaitées par email ou téléphone.

Un rêve, concrètement

Le temps du rêve, allongé, assis si vous le souhaitez, vous vous relâchez, vous laissez le conscient à sa place mais sans y consacrer toute votre énergie, attentif à toutes les parties de vous-même, à tout ce que d’habitude on ne note même pas.

En rêve éveillé dirigé, le praticien vous suggère alors une première image, un paysage par exemple. Vous pouvez tenter l’expérience : fermez les yeux, pensez un paysage.

Prenez votre temps, l’image n’apparaît pas immédiatement, ni forcément très nette, on n’est pas au cinéma avec des hauts-parleurs dans tous les coins ! Non, c’est une image intérieure, beaucoup plus fragile, et accepter cette fragilité est déjà en soi une avancée à méditer...

Finalement, ce paysage, comment le voyez-vous, qu’auriez-vous envie d’en dire ? Avez-vous vu des collines, des oiseaux, une fleur, un arbre ?

Et voilà apparaître les premiers symboles, auxquels d’autres viendront se lier, le début de chaînes symboliques auxquelles vous donnerez sens au moment de l’interprétation...

Pourquoi libre ?

Pourquoi parler de rêve éveillé libre ?

Une séance de rêve éveillé comprend trois phases : l’accueil, le rêve en tant que tel puis son interprétation. Cet échange autour du rêve intervient immédiatement après, permettant d’ancrer dans la conscience l’expérience vécue, les ressources et potentialités découvertes. Cela explique la durée d’une heure trente prévue pour cette séance.

Pour donner un exemple concret de début de rêve, on s’est référé précédemment au rêve éveillé dirigé, technique apparue dès les années 1930, le praticien suggérant alors une première image, à laquelle d’autres s’attacheront ensuite.

La méthode du rêve éveille libre développée par G. Romey fait totalement confiance à l’inconscient, rejoignant là l’enseignement de Jung. Ainsi, cette première image apparaît-elle sans aucune aide, d’elle-même.

La différence est infime.

Mais tellement signifiante... Et c’est autour de cette liberté retrouvée que s’inscrit la relation thérapeutique.

Qui peut rêver ?

Tout le monde peut rêver, c’est une évidence, car aucune résistance consciente ne peut contenir totalement l’imaginaire.

Le rêve éveillé accompagne parfaitement une démarche de développement personnel, la méthode, d’inspiration jungienne, ayant pour but de révéler toutes les potentialités de l’être.

Mais avant cela, s’engager dans une cure psychanalytique répond le plus souvent à une situation qui pousse à consulter un praticien, sensation de mal-être dans sa vie :
- personnelle, l’impression de ne pas vivre pleinement, de ne pas trouver son chemin,
- familiale, un déséquilibre permanent semblant s’être installé,
- conjugale ou amoureuse,
- professionnelle.

La psychothérapie par le rêve présente la particularité de remplacer les associations libres par des rêves, par une production directe de l’imaginaire, qui emmène la conscience là où cela est nécessaire, vers le passé évidemment, mais aussi vers de nouvelles expériences, pour aller de l’avant, toujours, porté par son énergie de vie.

Les symboles

L’inconscient est structuré comme un langage, et les mots de cette langue sont des symboles.

Du point de vue psychanalytique, le symbole est une création psychique, expression d’un fait totalement ou partiellement inconscient.

L’analyse du rêve cherchera à traduire la signification des chaînes symboliques. Un symbole relève toujours de deux origines :
- une image particulière, à rechercher avec l’auteur du rêve,
- une énergie de transformation issue de l’inconscient.

Cette seconde origine du symbole permet de s’appuyer sur une signification plus large, en se référant notamment aux dictionnaires de la symbolique rédigés par G. Romey, qui a recoupé plusieurs milliers de rêves éveillés recueillis auprès de ses patients et ceux de ses collègues pour en proposer des pistes d’interprétation.

Ainsi, ces observations apportées sur les cinq cents principaux symboles se répétant dans les rêves éveillés constituent une aide précieuse pour "L’Homme à la découverte de son âme", pour paraphraser Jung.

Qui j’étais Qui je suis

JPEG - 196.7 ko
Psycho-thérapeute à Bergerac

Formé à l’expertise-comptable, j’ai travaillé en cabinet à New-York puis Paris. Je suis devenu comptable unique d’une association caritative, puis comptable général d’une société américaine. J’ai enseigné également durant plusieurs années. Enfin j’ai créé une société éditrice de sites internet. Mais toujours quelque-chose manquait.

C’est par hasard (et dans les rêves on sait bien d’où vient ce hasard) que j’ai découvert l’interprétation des rêves, pour en venir à me former au rêve éveillé. On est bien loin ici de la logique comptable, et pourtant on retrouve la même évidence, la recherche d’un équilibre entre des contraires, la constatation des mouvements, leur intégration au sein d’un système plus vaste, à la fois changeant en permanence et en quête d’équilibre.

Une thérapie personnelle m’a permis de découvrir des zones de la psyché où il ne s’agit plus de comprendre mais de vivre. D’expérimenter en rêve d’éveil une nouvelle façon d’être, sans pouvoir toujours identifier ce qui nous conduit là (Jung aurait dit le Soi).

C’est cette expérience, en tant que psychopraticien, que je fais aujourd’hui partager.

JPEG - 1.4 Mo
Cabinet psychothérapie Bergerac
Présentation du cabinet où je pratique à Bergerac la psychothérapie.

Thérapie à distance

Je pratique couramment la psychothérapie par le rêve éveillé à distance.

Pour cela, j’utilise skype et le téléphone, parfois les deux outils successivement au cours de la séance.

Ce cadre modifié ne limite en rien les résultats obtenus, et présente même parfois des avantages : certaines personnes peuvent alors s’engager plus facilement dans une analyse personnelle, des souvenirs deviennent plus simples à partager, les échanges accèdent à plus de liberté, les émotions sont plus aisément déchargées...

Dans ce "à distance", c’est de la proximité qui peut être retrouvée, car la symbolique, amplifiée dans cette configuration, ne fait que renforcer le dispositif analytique.

Pourquoi ne pas tester cette organisation ? Il suffit pour cela de me contacter, et un premier rendez-vous, gratuit, vous permettra de vous faire votre propre idée.

Tarifs

Le prix d’une séance de rêve éveillé est de 45€. A noter que chaque séance a une durée d’une heure trente. Cette durée particulièrement longue s’impose par la nécessité d’interpréter le rêve immédiatement, pour ancrer dans la conscience les éléments inconscients exprimés sous forme symbolique.

La durée d’une thérapie ne peut pas être prévue à l’avance. Le rêve permet d’aller à la rencontre de soi, aussi à chacun de mesurer si, une fois les premiers résultats obtenus, il est nécessaire de poursuivre ce travail.

Je pratique des thérapies à distance, via skype, qui ne présentent que peu de particularités finalement, il faut me contacter pour en parler, dans tous les cas la première séance est gratuite, alors pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

En cas d’impossibilité financière, n’hésitez pas à me contacter tout de même, je cumule deux activités professionnelles pour conserver une certaine indépendance, et ce serait un comble que ceux qui ont parfois le plus besoin d’aide ne puissent en recevoir.