Un psychologue à Bergerac ?

Définition de l’éveil

Définition l’Éveil

La notion d’Éveil évoque l’émergence d’une nouvelle conscience dans l’existence d’un être humain. L’être humain s’ouvre alors à une nouvelle réalité ou encore au sentiment de « reliance » avec les autres et avec l’univers.

L’Éveil est une expérience extraordinaire et paradoxale qui permet de retrouver la personne ordinaire que nous sommes vraiment.

Beaucoup de gens vivent des expériences très simples ou exaltantes qui se rapprochent de l’Éveil. Ce sont en fait de brefs moments d’illumination : ceux-ci sont souvent intermittents. Ces expériences peuvent parfois prendre l’allure d’une union cosmique, procurer le sentiment d’être totalement libre ou d’être à l’extérieur de son corps et d’être infiniment grand.

Ce qu’est l’Éveil

Au fil du temps, par le jeu combiné de la grâce et de nos efforts de pratique spirituelle, le sentiment d’être séparé du divin disparaît. Nous en venons à reconnaître la présence de Dieu en nous-même et dans le monde qui nous entoure. L’univers nous apparaît alors comme le jeu amoureux de l’Esprit divin.

Dans la vie humaine, cette « initiation » est le plus beau don qui soit.

Est-ce pour tous ?

Vous vous demandez : « Est-ce possible d’être en permanence dans cet état d’amour ? » La réponse est OUI !!!

En fait, il y a encore des moments où l’identification à son identité (corps physique, émotions et mental) surgit. Cependant, la connaissance intime et immédiate de sa nature profonde qui est Amour et Béatitude est toujours sue là en trame de fond et l’identification est rapidement démasquée.

L’expérience d’Éveil est différente pour chaque personne. Certains s’éveillent seul, d’autres ont besoin de quelqu’un qui les accompagne. Certains s’y préparent pendant des années, d’autres se font surprendre alors qu’ils n’en avaient jamais entendu parler.

Prolégomènes sur l’Éveil

eut-être à la lecture de cette rubrique sur l’Éveil, vous vous dites :

je veux atteindre l’Éveil !
je vais commencer une quête et devenir un chercheur spirituel !

En fait, le secret de la quête de l’Éveil, c’est de considérer qu’elle est terminée dès lors que vous avez décidé de la commencer !!!

Le moment présent

Nous rencontrons Dieu et le réel seulement dans le moment présent, nous ne sommes vivants que dans le moment présent : retourner à « maintenant » est donc la juste « pédagogie » de l’Éveil.

Le moment présent, c’est vivre le baiser d’amour avec Dieu.

Gangaji, Stephan Bodian et Jeff Foster qui nous ont précédés sur ce chemin nous invitent à faire l’expérience de ce qui se passe tout de suite, maintenant, que ce soit agréable ou pas, juste expérimenter ce qui arrive à nos sens et de ne pas donner trop d’importance à nos pensées.

« Donnez tout votre cœur et toute votre intelligence à ce qui se présente d’instant en instant. » (Jean Klein)

Alors, sur notre chemin de vie, libéré de la peur, nous sommes de plus en plus libre pour :
- accueillir et vivre ce qui nous est donné ;
- donner forme à notre futur ;
- faire nos choix de vie qui nous aideront à devenir plus aimants et à nous engager pour la Vérité.

Une vision juste de ce qu’est l’Éveil

Si nous avons une vision et une compréhension justes de qui est Dieu (et aussi de la Réalité), cela a des implications fondamentales dans notre vie : en effet, Dieu aime infiniment, Il est infiniment bon.

De ce fait, dans notre vie de tous les jours, Dieu se met complètement à notre service : il nous donne tout ce dont nous avons besoin et même au-delà infiniment. Cela signifie que, d’une certaine façon, l’Eveil est déjà ce que nous vivons dès maintenant. Car Dieu peut-il limiter dans le présent son don de vie et retenir maintenant une seule parcelle de ce qui peut faire notre bonheur ?

Naturellement, ce don de Dieu tient compte du contexte dans lequel nous vivons et de nos choix mais sans être limité par ce contexte et ces choix. Il ne tient à nous que de ratifier consciemment le don infini de Dieu et à nous engager pour le faire fructifier.

Remarques à propos de l’Éveil

En matière d’Éveil (même si celui-ci est, ainsi que nous l’avons vu, notre « condition naturelle »), les propositions suivantes gardent tout leur intérêt et leur force :

  • l’attention ne peut se développer sans une certaine discipline de l’esprit : sauf, peut être pour certaines personnes possédant ce don d’une façon innée, et qu’effectivement, la perception directe du réel, si elle se produit subitement, reste le résultat d’un travail intérieur qui prend du temps ;
  • suite à un choc émotionnel important ou un flash existentiel provoquant une rupture radicale dans la conscience d’une personne, celle-ci peut accéder soudainement à cette perception directe du réel puis tenter de comprendre et de reproduire cette expérience par ses efforts continuels ;
  • une personne peut cheminer vers une meilleure connaissance d’elle-même par des efforts et des acquisitions volontaires qui l’ouvrent progressivement à l’Éveil au réel.

... sans oublier que les notions mêmes d’Éveil de la conscience et de réalisation de soi sont au-delà de toutes pensées conceptuelles de la réalité.