Un psychologue à Bergerac ?

Différents types thérapeutes

La psychothérapie consiste à accompagner à l’aide du psychothérapeute, une personne souffrant de troubles psychologiques. Le but étant de déterminer la cause du trouble et ainsi prendre les mesures nécessaires visant à apaiser le patient.

La diversité des théories psychologiques liées à ces troubles ne sont pas applicables à tous les cas et chaque psychothérapie à ses propres méthodes pour déterminer la voie à emprunter pour mener le patient vers la guérison ou au moins l’apaisement. Toutefois, les approches théoriques reposent sur l’établissement d’une relation interpersonnelle entre le patient et le psychothérapeute. L’installation d’une relation de confiance est fondamentale pour une psychothérapie. En effet, parmi toutes les techniques psychothérapeutiques liées à cette pratique, la psychothérapie donne de réels résultats, à condition que le patient soit engagé et désireux de savoir. Un examen approfondi des souffrances du patient déterminera quelle psychothérapie pourra être la plus appropriée dans son cas.

Avec plus de 200 méthodes répertoriées, nous pouvons affirmer que les techniques liées à la psychothérapie sont innombrables. La technique employée dépend principalement du psychothérapeute et des thèses qu’il défend, mais aussi du sujet qui, une fois la confiance instaurée, donnera les clés au psychothérapeute pour, selon les troubles rencontrés, utiliser les techniques adaptées à l’obtention des résultats. Quels que soient les troubles du sujet, la psychothérapie et toutes les bases de cette pratique sont pensées pour faire face aux cas les plus simples comme aux plus complexes. Qu’une clinique soit reconnue par ses résultats obtenus, comme c’est le cas de la psychanalyse, ou qu’elle soit moins probante, les différents praticiens ont le même but : accompagner le patient du mal être vers l’apaisement et le libérer de l’encombrement imposé par ses troubles, qu’ils soient organiques somatiques/corporels ou psychologiques.

Psychologue

Psychologue définition

Le psychologue a étudié la psychologie et possède une formation universitaire spécialisée centrée sur la compréhension du comportement humain. Il possède différentes techniques qui visent à aider le patient à comprendre puis à résoudre ses souffrances et ses difficultés personnelles.

On distingue plusieurs types de psychologue : le psychologue clinicien, neuropsychologue, psychologue du travail, psychologue scolaire… Les personnes ayant une maîtrise de psychologie mais qui n’ont pas été acceptées en DESS ou DEA, et qui n’ont pas suivi de stages obligatoires, ne sont pas considérés comme psychologues

Le diplôme de psychologue ne donne pas le droit à assurer des psychothérapies ou des psychanalyses, ni d’assurer des supervisions cliniques.

La psychologie a comme objectif l’étude du comportement de l’homme et de l’animal. Elle vise aussi l’aide aux personnes qui souffrent sur le plan psychique. Cette aide peut se dérouler individuellement ou en groupe. Pour les psychothérapies individuelles, les patients sont écoutés par le psychologue une fois par semaine, pour les groupes, une fois par mois. La psychologie a pour objectif d’expliquer le comportement et de l’interpréter. Sa lecture empirique vise un objectif scientifique du phénomène psychologique. Dans cette perspective, l’homme, dans ce qu’il porte de plus énigmatique dans son être, à savoir, son désir, échappe au champ de la psychologie et à sa perspective scientifique.

Histoire de la psychologie

L’histoire de la psychologie se confond avec celle de l’homme lui-même. Celui-ci a toujours voulu savoir sur le comportement de l’autre et, parfois, du sien.

Hier
Même si dès l’antiquité l’homme s’intéressait aux phénomènes psychiques, c’est en 1879, que nous pouvons situer un intérêt scientifique, avec Wilhelm Maximilian Wundt. La suite est la propagation des instituts, des laboratoires et revues de psychologie en tout genre.

Aujourd’hui
Une fois installée l’institution d’enseignement qui, dans la majorité de cas, se situe dans un registre universitaire lié à l’Etat, la psychologie montre sa vitalité dans l’organisation des congrès internationaux.

Demain
La psychologie s’associe à d’autres sciences pour trouver son objet de travail, d’étude et de recherche. La biologie hier, en 1949, les techniques cognitivistes aujourd’hui. Et demain ?

Étudiant en psychologie

Étudier la psychologie exige du candidat l’obtention du bac. En France et notamment à Paris, il existe un nombre très important de facultés de psychologie. Elles sont habilitées à délivrer des diplômes reconnus par l’Etat. Il existe aussi quelques facultés privées.

Cursus psychologue clinicien
- Minimum 5 ans de formation universitaire.
- Ecoles de psychologie
- 35 facultés de psychologie dans tout le pays.

Débouchés psychologue
La réalité montre que le diplôme ne confère pas au jeune diplômé en psychologie la possibilité de trouver un travail qui puisse lui permettre de vivre de sa profession correctement. Ce qui est constaté c’est que, lorsqu’un jeune étudiant en psychologie s’engage à suivre une formation psychanalytique au sein d’une école (tel que le RPH, Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital), il quitte l’université avec plus de possibilité d’entrer dans la vie professionnelle, cela s’il choisit de devenir clinicien, psychothérapeute et par la suite, si le désir est au rendez-vous de devenir psychanalyste.

Psychothérapeute

Psychothérapeute définition

La psychothérapie désigne le travail de découverte de soi, l’amélioration de la qualité de vie et des relations établies avec les autres. Certains psychologues et psychiatres se disent aussi psychothérapeutes.

Les psychothérapeutes sont en général formés à diverses techniques psychothérapeutiques et approches : la gestalt thérapie, la PNL, l’analyse transactionnelle, la communication non violente, le psychodrame, l’hypnose, la psycho généalogie, le focusing, la sophrologie ...

Un psychothérapeute est très souvent plus directif qu’un psychologue. Excepté dans le focusing, le thérapeute conseille d’avantage qu’un psychologue. Le thérapeute intervient beaucoup durant la séance thérapeutique, il fait beaucoup de feed- back, il suggère, il propose... Le travail du thérapeute avec le patient est très interactif.

La psychothérapie consiste, par l’écoute, à aider une personne souffrante à trouver l’apaisement nécessaire pour continuer dans la vie. Cela peut se faire individuellement ou en groupe, par la parole, mais aussi avec l’aide de médicaments. Les psychothérapies peuvent être prescrites aux nourrissons jusqu’aux personnes âgées. Il existe de nombreuses méthodes de psychothérapie. A chacun de déterminer celle qui lui convient le mieux. Une psychothérapie qui ne produit pas d’effet fait la démonstration qu’elle ne touche pas au cœur de la problématique de l’individu. Une psychothérapie suit une construction théorique. En sachant cela, le candidat à une psychothérapie pourra examiner si le psychothérapeute auquel il rend visite a la consistance théorique et clinique nécessaire pour assurer le traitement psychothérapeutique. Cette remarque vise à établir la distinction d’avec les groupes sectaires et les pseudo-psychothérapeutes. La psychothérapie est adressée fondamentalement à des personnes qui souffrent.

Histoire de la psychothérapie

Hier
Nous savons que, depuis les grecs, les temples avaient fonction de lieu de concentration pour des pratiques que nous pouvons nommer psychothérapeutiques. Les prêtres et surtout les pythies de l’oracle de Delphes sont les représentants les plus lointains des psychothérapeutes.

Aujourd’hui
La psychothérapie aujourd’hui est profondément influencée par la psychanalyse et par la médecine, surtout la psychiatrie, avec l’hypnose, par exemple. Cela n’empêche pas que d’autres courants psychothérapeutiques aient repris la logique initiale de la démarche psychothérapeutique, à savoir, la présence de celui qui sait de quoi souffre celui qui est souffrant.
Nous avons ici le cœur de la démarche psychothérapeutique. Bien évidement il est plus commode pour celui qui souffre que quelqu’un d’autre vienne lui indiquer où se trouve le cœur de sa douleur plutôt qu’à se mettre à chercher sa part de responsabilité dans sa détresse, qu’elle soit psychique ou corporelle.

Demain
La logique psychothérapeutique sera toujours celle du maître, celui qui sait, et de l’ignorant, celui qui souffre dans le réel de son ignorance (ignorance qui fait souffrir). Les traitements médicamenteux, les techniques multiples d’aide, exploitent cette ignorance et ce désir décidé de ne pas savoir, car le désir de guérir ou de prendre le pouvoir sur les hommes, même si ce pouvoir est thérapeutique, a toujours existé.

Études psychothérapeute

L’étudiant en psychologie ou en médecine (psychiatrie) peut devenir psychothérapeute s’il se forme hors de l’université. La psychothérapie est une discipline qui nécessite que le candidat puisse lui-même se soumettre à une psychothérapie personnelle. Il peut travailler en cabinet privé mais pas en institution en tant que tel. Il sera embauché comme psychologue ou comme psychiatre, mais pourra assurer des psychothérapies.

Étudiant psychothérapeute
Il est conseillé aux étudiants de commencer leur formation dès les premières années de faculté. Il sera ainsi plus facile pour eux d’entrer dans le monde professionnel à la sortie de la faculté. C’est ce que propose le RPH, Réseau pour la psychanalyse à l’hôpital-Ecole de psychanalyse.

Cursus psychothérapeute
Dans le cadre de la loi réglementant l’usage du titre de psychothérapeute, il est nécessaire d’avoir des diplômes universitaires pour pratiquer la psychothérapie. Jusqu’en 2010, le titre de psychothérapeute n’était pas contrôlé et il n’existait pas de véritable réglementation, ni de programme universitaire qui enseignait la psychothérapie. Depuis 2010, l’inscription sur le registre des psychothérapeutes est subordonnée à la validation d’une formation en psychopathologie clinique : – diplôme niveau doctorat qui donne le droit d’exercer la médecine en France. – diplôme niveau master spécialité ou avec mention psychologie ou psychanalyse.

Débouchés pour devenir psychothérapeute
La psychothérapie est assez recherchée par la population. Nous constatons cependant, que les psychothérapeutes pratiquent davantage dans des cabinets privés.

Psychanalyste

Le psychanalyste est un clinicien habilité à assurer des psychothérapies et des psychanalyses. Le psychanalyste peut avoir une formation universitaire de médecin ou de psychologue. Au-delà de la formation universitaire, la condition essentielle est d’avoir suivi une psychanalyse et d’avoir était formé par une école de psychanalyse. On distingue deux courants complémentaires la psychanalyse freudienne et la psychanalyse lacanienne. La psychanalyse jungienne quant à elle est majoritaire dans bien des pays, la France étant presque une exception en la matière.

Très souvent hautement diplômés universitaires, les psychanalystes sont dépourvues d’a priori face à ce qui fait souffrir le patient. C’est par la naissance et la construction d’un rapport spécifique entre le clinicien et le psychanalysant, appelé transfert, que ce dernier pourra savoir déchiffrer le message contenu dans le symptôme.

La psychanalyse est une science d’investigation de l’inconscient créée par Sigmund Freud le 5 février 1896. La psychanalyse a comme technique la règle de l’association libre utilisée par le psychanalysant et la neutralité bienveillante du psychanalyste ; c’est une méthode d’investigation de la partie inconsciente du psychisme humain par l’interprétation des formations de l’inconscient telle que les rêves, actes manqués, lapsus linguae, expressions corporelles, ayant comme visée de dévoiler le vrai de l’être, pour l’être, afin que, porté par le désir de savoir, il devienne sujet dans son rapport au réel et à ses semblables.

Histoire de la psychanalyse

Hier
Le 30 mars 1896 Freud utilise pour la première fois le mot psychanalyse dans un article en français intitulé L’hérédité et l’étiologie des névroses (Gesammelte Werke, I, p. 416) et pour la première fois en allemand le 15 mai 1896 (dans l’article Weitere Bemerkungen über die Abwehr-Neuropsychosen, G W, I, p. 380). Comme les deux articles ont été postés à même date, le 5 février 1896, il y a cette proposition de datation symbolique et inaugurale de la science de Freud.

Aujourd’hui
Grâce à l’inventivité des psychanalystes, ceux-ci opèrent aussi dans le champ des psychoses et des perversions, avec des nourrissons et des personnes âgées, en cabinet privé et en institution, qu’elle soit spécialisée (psychiatrie) ou en hôpital général et en clinique.

Demain
L’avenir de la psychanalyse est prometteur. Toujours imitée, jamais égalée, elle est la référence majeure pour les théories psychologiques et un appui indispensable pour les branches de la médecine, de la psychiatrie à la pédiatrie, de la gériatrie à la gynécologie-obstétrique.

Études de psychanalyse

Étudiant psychanalyste
Les étudiants de psychologie et de médecine dans leur grande majorité sont les candidats les plus fréquents à devenir psychanalyste.

Cursus psychanalyste
Psychanalyse personnelle, diplôme de médecin ou psychologue, groupe d’études théoriques sur la praxis psychanalytique, son histoire, comme les humanités. Un psychanalyste se doit d’être quelqu’un de très studieux et de très cultivé.

Écoles de psychanalyse
Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital, École de la Cause freudienne, Association lacanienne international, Société psychanalytique de Paris, Espace analytique…

Débouchés pour un psychanalyste
Cabinet privé, clinique et hôpital psychiatrique, Hôpital général

Psychiatre

Le psychiatre est avant tout un médecin s’étant spécialisé en psychiatrie. Le psychiatre est autorisé à poser des diagnostiques et à soigner par voie médicamenteuse des personnes atteintes de maladies mentales. Le psychiatre peut mettre en place un programme thérapeutique à l’hôpital et, s’il a une formation en tant que psychothérapeute, le psychiatre peut assurer des psychothérapies.
Enfin, il est ou psychiatre ou psychanalyste. Vouloir occuper ces deux positions cliniques est une opération imaginaire qui accouche de situations cliniques avortasses, voire stériles.

En France, le médecin psychiatre reçoit généralement son patient en consultation une fois par mois ou une fois tout les deux mois. A l’occasion de cette consultation, le psychiatre ajuste le traitement médicamenteux de son patient et laisse le patient s’exprimer environ 15 à 30 minutes. Le psychiatre n’a pas de formation spécifique pour utiliser de méthodes psychothérapeutiques. Durant la consultation, le patient ne fait pas une psychothérapie, psychothérapie par la parole ou corporelle, par exemple. Lorsqu’une personne est suivie en psychiatrie, il est souvent recommandé d’effectuer une psychothérapie en parallèle

Etymologique le mot psychiatrie vient du grec psyche, qui signifie âme ou esprit, et iatros qui signifie médecin, littéralement : médecine de l’âme.
La psychiatrie est une des branches de la médecine. Il s’agit de la spécialité médicale qui prend soin des malades mentaux. Possédant un diplôme de médecin spécialisé, le psychiatre est autorisé à prescrire des médicaments ou des hospitalisations en service de psychiatrie pour enfants, adolescents ou adultes.

Histoire de la psychiatrie

Hier
Au contraire de la psychothérapie, la psychiatrie fut longtemps noyée dans la logique religieuse. La maladie mentale était une expression des divinités et non signe de détresse et de souffrance, psychique ou somatique, justement parce qu’à cette époque les deux registres étaient mélangés. Du divin aux bûchers, des prisons aux asiles, le fou a trouvé en France, et après la Révolution de 1789, des alliés comme Pinel, Pussin, Esquirol. Mais leur lecture clinique de la maladie mentale est associée à la lésion. C’est Charcot qui mettra l’accent sur l’absence de lésion dans la maladie mentale. Cela ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd puisque Sigmund Freud, élève à l’époque à la Salpetrière, s’engagera à chercher ailleurs que dans le cerveau l’origine de la maladie mentale.

Aujourd’hui
La psychiatrie qui était profondément marquée par la théorie psychanalytique est maintenant très imprégnée par une logique organiciste, médicamenteuse ayant comme référence le DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux). L’abus et le peu de fiabilité de leur méthode commence à produire des réactions vives partout dans la communauté scientifique, même aux Etats-Unis.

Demain
Un retour à l’orientation psychanalytique, orientation qui a toujours eu à résister aux assauts de ses détracteurs et critiques, peut être envisagé comme une issue à l’impasse et aux difficultés trouvée par la psychiatrie

Études de la psychiatrie

Étudiant en psychiatrie
Les étudiants en psychiatrie suivent une formation médicale commune jusqu’à la spécialisation en psychiatrie.

Cursus scolaire
Six ans de formation médicale et quatre ans de spécialisation en psychiatrie.

Écoles de médecine
Il exister de nombreuses écoles de médecine, entre autres, les facultés de médecine d’Amiens, Angers, Besançon, Bordeaux, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lille, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Le Kremlin-Bicêtre, Bobigny, Rennes, Reims, Poitiers, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse, Tours, Créteil…

Débouchés
Les psychiatres travaillent en cabinet privé, hôpitaux et clinique.