Un psychologue à Bergerac ?

Metanoïa

Un grand saut dans sa vie, cela peut être de remettre sa vie à plat (dans son rapport à soi, aux autres, à Dieu, à l’argent…) et de décider d’aller désormais à l’essentiel. Dans le domaine spirituel ou religieux, on parle alors de metanoïa : c’est une « conversion » ou un changement de manière d’être et de vivre.

Naturellement, chacun peut refaire ce bilan plusieurs fois dans sa vie.

L’Épochè

Le philosophe Husserl introduit la notion d’Épochè, qu’il emprunte, en fait, à la tradition philosophique. Ce terme grec a été utilisé par les Sceptiques grecs dans le sens de « suspension du jugement ».

L’Épochè consiste à « mettre entre parenthèses » tout acquis préalable (jugement, opinion, croyance, hypothèse…) dans son vécu de conscience quel qu’il soit ; révélant ainsi, par cette « approche » radicale, une qualité d’immédiateté et de fraîcheur dans le rapport au réel… puisque nombre de filtres s’interposant entre soi et le réel sont « théoriquement » levés.

Par l’exercice de l’Épochè, il s’agit de la vue indépendamment de ce que l’on voit, de l’ouïe indépendamment de ce qu’elle perçoit. Donc, du fait de voir en tant que tel, capacité à, ouverture, intentionnalité, éveil de l’esprit au Mystère du réel…

Remettre sa vie à plat

Pour remettre sa vie à plat, un moment d’Épochè est fondamental. Ici, pour la première fois, peut-être, je vois tout comme si c’était nouveau : les êtres, les choses… Par exemple, je vois une tasse, mais je m’aperçois que je ne sais pas, en réalité, ce qu’est une « tasse ».

Alors, je peux rassembler tout mon « savoir », toute mon « expérience », toute l’expérience humaine que je connais pour en faire le tri et engager une cartographie du réel…

La reconnaissance et le choix de ses fondamentaux de vie est, ici, essentiel… et il faut prendre la décision de les vivre avec intégrité.

Dégager un Contexte

Plus qu’une somme de connaissances, l’étape qui suit est de dégager pour soi un Contexte qui est son contexte de vie (et donc d’insertion dans le réel) :
- personnel ;
- familial ;
- sociétal ;
- culturel ;
- civilisationnel

-histoire de l’humanité ;
- histoire du cosmos

- Nature ;
- intentionnalité des artefacts humains ;

- prises de conscience qui ont permis un autre accès au réel…

Une bonne méthode pour définir un contexte est de varier les angles d’approche, de procéder par recoupement, d’être critique… pour être le plus précis et le plus juste possibles et tendre ainsi vers une forme de Vérité et d’universalité…

Naturellement, cette démarche et cette compréhension du contexte ne sont pas figées… Elles continueront à évoluer tout au long de la vie.

Un Modèle basique de la Réalité

Investiguer la Réalité avec la phénoménologie : en ’étudiant’ la survenance des événements.

Il y a une Dimension Inaccessible dans la Réalité :
- cette Dimension peut se réfracter dans des phénomènes : alors, elle peut être "détectée", inférée, supposée, ... ;
- cette Dimension peut aussi être intuitée par les (ou quelques) êtres humains.