Un psychologue à Bergerac ?

Personnel ou Universel

Personnel ou Universel

C’est un conflit aussi vieux que l’homme lui-même.

S’engager entièrement dans l’agitation et l’excitation de la vie quotidienne ou chercher une réalité transcendante ? Poursuivre la réussite individuelle ou sublimer ses besoins personnels au service du divin ? Sous sa forme la plus dramatique, cette tension entre le profane et le sacré s’est jouée entre ceux qui ont choisi un chemin ascétique comme moines et ceux qui ont choisi une manière plus terrestre de vie, le mariage, les enfants, le travail, etc.

Avec l’invention de la psychologie, cette tension a pris une nouvelle tournure, que faire de Moi individuel. Presque toutes les traditions mystiques voient l’individu comme obstacle à la réalisation spirituelle. La reddition de Moi est la clef d’une vie spirituelle véritable. En revanche, la psychologie moderne regarde l’identité individuelle comme point central du développement humain. Le contraste entre les deux perceptions psychologiques et spirituelles peut parfois dérouter et parfois éclairer.

La différence centrale entre ces deux perspectives, est que l’une considère l’individu séparé de ‘’tout universel’’... tandis que l’autre croit que la vie personnelle doit être subordonnée pour une réalité plus élevée.

SATRANGA prétend réconcilier ces deux perspectives opposées. L’intégration de la personnalité et de l’être, de l’homme du monde et l’homme de l’esprit.

Si le but final de l’être humain est d’acquérir l’esprit impersonnel et universel, alors, pourquoi tous les humains vivent et meurent comme un individu et avec une personnalité ?

Est-ce une erreur colossale ?

Non, l’individu personnel n’est ni une absurdité, ni une erreur. SATRANGA étudie profondément dans la nature humaine, pour comprendre la signification de l’individualité, sans contredire les perspectives spirituelles éternelles. En utilisant la perspective de la psychologie humaniste, de la psychologie des profondeurs et de la psychologie du Moi, il découvre comment le Moi se développe dans la prime enfance. Cette connaissance au sujet des origines de l’individualité humaine est une aide précieuse pour la réalisation spirituelle.

La psychologie a omis la dimension transcendantale de l’expérience humaine, la psychologie peut comprendre une personne seulement dans son individualité, ou peut-être sa relation avec une société, mais ne peut pas aller plus loin. SATRANGA tente de rassembler le spirituel et le psychologique dans une discipline unifiée, de combiner le meilleur de la psychologie moderne avec la sagesse antique. Le spirituel et le psychologique dans une forme logique et efficace de travail intérieur.

SATRANGA n’est pas une psychothérapie, son orientation est l’évolution spirituelle. Le travail sur la personnalité est employé pour accéder aux états spirituels de conscience, au même titre que la prière ou la méditation. Mais la contribution la plus significative de SATRANGA est la manière dans laquelle il situe le Moi dans un spectre de développement spirituel.

Plutôt que d’accepter la vue des traditions spirituelles selon lesquelles le moi est une entité qui doit mourir pour que se produise la transformation, ou selon le concept psychologique qui proclame que le développement de moi est le seul processus possible, ou selon la vue plus récente de l’école trans-personnelle qui considère que le moi doit être développé avant d’être transcendé, SATRANGA envisage le moi comme imitation pâle d’une réalité plus profonde, une réalité bien plus riche.

Dans SATRANGA, la compréhension de sa forme psychologique est une étape vers l’évolution spirituelle. Ceci se produit par un processus d’exploration dans la structure de sa personnalité. En s’interrogeant comment on se sent dans le moment présent, en acceptant ses émotions, une personne localise le secteur où elle sent un sens de manque, ou de défaillance. C’est par ces trous ou ces vides, que la dimension spirituelle surgit. Par exemple, une certaine situation de la vie pourrait déclencher des sentiments de l’impuissance. En entrant profondément dans ce sentiment douloureux plutôt que de le résister, un vrai sens d’habilitation pourrait commencer à émerger, par votre mal, vous trouverez la compassion, par votre honte, vous viendrez au sens de la valeur individuelle.

Dans SATRANGA ce processus d’exploration produit le métabolisme psychologique. En comprenant profondément la nature de ses défenses, de ses attachements, et de ses identifications qui se sont développées comme une réaction à la condition et situation dans l’enfance, on "digère", on intègre, on mûrit dans la plénitude de l’individu authentique, sa "Véritable personnalité essentielle."